La recette du Bakso Ayam

Resto ambulant Bakso ayamLe Bakso, ou Soupe de boulettes est une soupe indonésienne typique des restos ambulants. Vous pouvez la préparer avec du bœuf, du poulet ou du poisson.

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 400g de viande de boeuf, de poulet ou de poisson blanc
  • 4 dents d’ail
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1 litre de bouillon de boeuf, de poulet ou de poisson
  • 1 branche de céleri
  • 1 cuillères à café de sucre
  • Sel, poivre, harissa ou tout autre piment de votre goût
  • 100g de vermicelles chinois
  • 2 cuillères à soupe d’oignon frit
  • 50g de tofu coupé en dés

Préparation de la recette

Les boulettes :

  • Hachez la viande (ou le poisson) avec 2 pincées de sel, un peu de poivre et 2 dents d’ail.
  • Ajoutez 2 cuillères de farine, bien mélanger et formez des boules d’environ 2cm de diamètre.
  • Cuire les boulettes 5 minutes à l’eau bouillante.

La soupe :

  • Faites chauffer 1 litre de bouillon (de boeuf, de poulet ou de poisson selon le cas) et ajoutez-y 2 dents d’ail pressées, la branchette de céleri débitée en petits morceaux, du poivre et 1 cuillère à café de sucre.
  • Quand le bouillon est à ébullition, jetez-y les vermicelles chinois et arrêtez le feu. Laisser reposer 3 à 5 minutes selon la grosseur des vermicelles.
  • Dans le fond du bol, mettre une portion de vermicelles, 3 ou 4 boulettes et arrosez d’une grosse louche de soupe. Selon les goûts, chacun ajoutera quelques dés de tofu, un peu d’oignon frit ou du piment.

Ces derniers ingrédients seront présentés au centre de la table. En Indonésie, le marchand ambulant les dispose devant ses marmites et chaque client complète sa soupe comme il en a envie.

Selamat makan ! *

* Bon appétit !

Traditions culinaires à Bali

Rizières à TempaksiringComme dans la plupart des pays asiatiques, un vrai repas indonésien n’existe qu’avec du riz, qui est la base de l’alimentation, l’équivalent du pain en occident. En Indonésie, manger consiste à d’abord remplir son assiette de riz et ensuite, à y ajouter différents accompagnements, comme du poulet, du poisson, des légumes, du porc, du piment, etc.

Le riz se mange généralement cuit à l’eau. On peut également le cuire enveloppé dans une feuille de bananier. Pour les fêtes, on mange du nasi kuning, un riz jaune au curcuma, qui symbolise la couleur de l’or. On trouve aussi du riz gluant. Au petit-déjeuner, on peut manger du riz frit avec des restes de viande : c’est le Nasi Goreng.

La richesse du vocabulaire se rapportant au riz illustre l’importance de cette céréale dans la culture balinaise :

  • Padi est le riz dans les rizières,
  • Gabah est le riz moissonné,
  • Beras est le riz en grain,
  • Nasi est le riz cuit.

Cuit, le riz peut avoir d’autres formes :

  • Bubur quand il est en bouillie,
  • Ketan quand il est gluant,
  • Lontong quand il est cuit à la vapeur,
  • Tapai quand il est fermenté.

Parmi les aliments typiques, on trouve notamment le terasi, une pâte faite avec les têtes des crevettes dont la chair a servi à la fabrication de krupuk, des galettes que l’on mange frites, à la manière de nos chips.

Le Sambal est une purée de piment qui sert de condiment. Il en existe de nombreuses recettes et gare aux gencives si vous n’y êtes pas préparé !